William Gardner Smith - Le Visage de pierre (epub)

Téléchargement & Détails

Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés ePub Français Littérature Roman
Seeders 37 Leechers 0 Complétés 310
Informations Voir les informations
Fichiers 1 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler

William Gardner Smith - Le Visage de pierre

9782267044768.webp


Auteur :
William Gardner Smith

Titre : Le Visage de pierre

Éditeur : Christian Bourgois

ISBN : 978-2-267-04476-8

Nombre de pages : 273

Format : epub

Date de sortie : Octobre 2021

Langue : Français

Taille : 407 Ko

  


Fuyant les États-Unis et le racisme qui y règne, Simeon, un noir américain, arrive au début des années 1960 à Paris. Ici, les noirs se promènent sans craindre pour leur vie, et la diaspora américaine a pignon sur rue : dans les cafés, on refait le monde entre deux morceaux de jazz, on discute de politique en séduisant des femmes… Tout semble idyllique dans la plus belle ville du monde. Mais Simeon s'aperçoit bien vite que la France n'est pas le paradis qu'il cherchait. La guerre d'Algérie fait rage, et un peu partout, les Algériens sont arrêtés, battus, assassinés. En rencontrant Hossein, un militant algérien, Simeon comprend qu'on ne peut être heureux dans un monde cerné par le malheur : il ne peut pas rester passif face à l'injustice.

Écrit en 1963, Le Visage de pierre fut le seul livre de William Gardner Smith à n'avoir jamais été traduit en français, et l'on comprend pourquoi : pour la première fois, un roman décrivait un des événements les plus indignes de la guerre d'Algérie, le massacre du 17
octobre 1961. Dans cet ouvrage où l'honneur se trouve dans la lutte et dans la solidarité, William Gardner Smith explore les zones d'ombre de notre récit national.

William Gardner Smith est né en 1927 à Philadelphie. Après ses études, il devient journaliste au Pittsburgh Courier, et écrit deux romans. En 1951, il quitte les États-Unis pour Paris, où il fréquente notamment James Baldwin et Richard Wright. En 1954, il est embauché par l'AFP où il connaît une carrière remarquable en tant que correspondant spécial dans plusieurs pays africains. Il meurt en 1974 à Thiais, dans le Val-de-Marne.

  

Commentaires

Derniers commentaires

  • uploader

     Albedo600

    241.49To - 4.86To

    Ajouté par Albedo600 il y a 11 jours

    Post 2
    1) La guerre d’indépendance algérienne se déroula également en métropole. Pour la période du 1er janvier 1956 au 23 janvier 1962, 10 223 attentats y furent ainsi commis par le FLN. Pour le seul département de la Seine, entre le 1er janvier 1956 et le 31 décembre 1962, 1433 Algériens opposés au FLN furent tués et 1726 autres blessés. Au total, de janvier 1955 au 1er juillet 1962, en Métropole, le FLN assassina 6000 Algériens et en blessa 9000 autres.

    2) Face à ces actes de terrorisme visant à prendre le contrôle de la population algérienne vivant en France, le 5 octobre 1961, un couvre-feu fut imposé à cette dernière afin de gêner les communications des réseaux du FLN et l’acheminement des armes vers les dépôts clandestins et de protéger les Nord-Africains.

    3) En réaction, le 17 octobre 1961, le FLN décida de manifester afin de montrer sa force, et pour tenter d’achever sa prise de contrôle des Algériens vivant en métropole. 20000 à 30000 (source Jean-Paul Brunet) Algériens ont manifesté, la plupart sous la menace du FLN, dont plus de 400 membres portaient des armes blanches.

    4) Assaillis de toutes parts, les 1658 hommes des forces de l’ordre rassemblés en urgence, et non les 7000 comme cela est trop souvent écrit, sont, sous la plume de militants auto-baptisés « historiens », accusés d’avoir massacré des centaines de manifestants, d’en avoir jeté des dizaines à la Seine et d’en avoir blessé 2300.

    5) 11000 arrestations et 4000 expulsions vont être réalisées entre le 17 au soir et le 18 début d'après-midi. Tous les bus de la RATP vont être réquisitionnés. La police a-t-elle été brutale ? Et bien elle a usé de toute sa force conformément au droit de faire respecter l'ordre public et le couvre-feu alors même que l'ennemi (on est toujours en guerre) redoublait d'activisme, malgré les négociations du GPRA et de l'Etat français en cours à Evian.

    Ce 17 octobre devrait être vu comme l'une des heures de gloire de notre pays et non l'inverse !
  • utilisateur

     Plombar008

    3.98To - 1.87To

    Ajouté par Plombar008 il y a 11 jours

    • Merci beaucoup
  • uploader

     Albedo600

    241.49To - 4.86To

    Ajouté par Albedo600 il y a 12 jours

    Post 1
    Après avoir parcouru ce livre, je me demande pourquoi ce livre sensé être écrit dès 1961 n'a jamais été publié en Français avant 2021, alors qu'il existe plus de 250 références sur le 17 octobre 1961 dont certaines bien plus incisives ? Je trouve cela très louche. L'expression "on comprend pourquoi" de la présentation me paraît insignifiante et peu claire, surtout au regard des réelles études historiques.

    D'abord, l'auteur n'est pas arrivé à Paris en 1960, mais à l'âge de 24 ans en 1951. Il s'installa avec son épouse au quartier latin où il rencontra d'autre écrivains américains. Le début du livre semble correspondre à la description du début des années 50 et donc s'accorderait davantage à une période qui précède la guerre d'Algérie. Par contre, le dernier chapitre qui se clôt sur le 17 octobre 1961, et qui est beaucoup trop court pour rendre réellement compte de façon sérieuse d'un événement si grave et si honteux, me paraît suspect, comme écrit bien après coup.

    Il faut dire que l'auteur voulait écrire un livre sur le racisme qu'affrontaient les Noirs américains et ainsi voulait mettre en valeur le fait qu'en France, les Noirs étaient mieux acceptés. Mais pouvait-il ignorer en 1961 que la France était engagée dans une guerre d'indépendance de l'Algérie, laquelle guerre a opposé le FLN à l'armée française, le FLN ne représentant pas plus de 10 pour 100 des musulmans d'Algérie, plus de 80 pour 100 étant favorables à conserver l'Algérie française, comme le rappelle Jean-Marie Le Pen, alors plus jeune député de France, le 29 janvier 1958 à l'Assemblée nationale? Dans son discours du 29 janvier 58 (p309 ou 29 du fichier), il demandait au gouvernement de durcir le ton avec cette minorité du FLN, et de donner la nationalité française à la grande majorité des musulmans d'Algérie, jugeant que l'Islam n'était absolument pas incompatible avec la République française et invitant les Algériens à se fondre au peuple français !

    Or ce qui s'est déroulé le 17 octobre et aussi les jours qui ont suivi (manifestation des femmes et enfants le 20 octobre, meeting de tous les syndicats de gauche rassemblés par le PSU le 1° novembre et qui a fait un gros flop, mobilisation de la presse communiste) tout cela montre une grosse opération du FLN qui voulait montrer sa force et braver la souveraineté nationale !

    Bernard Lugan, dans son livre Algérie, l'histoire à l'endroit, qui s'est bien vendu en Algérie, rappelle dans le chapitre IX intitulé "Le 17 octobre 1961 à Paris : un massacre imaginaire ?", rappelle quelques notions suivantes :
  • utilisateur

     Patricia0605

    6.01To - 4.77To

    Ajouté par Patricia0605 il y a 12 jours

    Merci beaucoup
  • utilisateur

     Marcq

    137.49Go - 127.49Go

    Ajouté par Marcq il y a 13 jours

    Merci beaucoup
  • utilisateur

     Tioezo

    1.53To - 0.91To

    Ajouté par Tioezo il y a 13 jours

    Merci beaucoup
  • utilisateur

     Lereveur1313

    1.15To - 1.03To

    Ajouté par Lereveur1313 il y a 13 jours

    Merci beaucoup!
  • utilisateur

     Thalgo

    168.28To - 27.45To

    Ajouté par Thalgo il y a 13 jours

    Un très grand merci !
  • utilisateur

     Hamidcar

    342.54Go - 71.65Go

    Ajouté par Hamidcar il y a 13 jours

    Merci beaucoup
  • utilisateur

     Plombar008

    3.98To - 1.87To

    Ajouté par Plombar008 il y a 13 jours

    Merci beaucoup
  • uploader

     Albedo600

    241.49To - 4.86To

    Ajouté par Albedo600 il y a 13 jours

    Merci pour ce roman contre-historique ! C'est bien de diffuser de façon massive les livres de propagande, même ceux issus d'outre-Atlantique ! Après tout, les Américains ont tellement fait pour les Français, qu'un peu plus ou un peu moins, ne changera pas grand-chose à l'étude dépassionnée de l'histoire qui est la seule discipline qui permet d'écarter toute cette littérature enivrante !