Bach - Goldberg Variations | David Fray (2021) [FLAC] [24-96]

Téléchargement & Détails

Télécharger Télécharger le torrent
Mots clés Flac (24 bit) Web Album Classique
Seeders 20 Leechers 0 Complétés 67
Informations Voir les informations
Fichiers 34 - Voir les fichiers

Présentation

Ajouter à mes favoris Voir le NFO Signaler


Bach - Goldberg Variations | David Fray


2021

efdl.jpg

6j2b.jpg



David Fray est un pianiste français né le 24 mai 1981 à Tarbes dans les Hautes-Pyrénées. Il est marié avec Chiara Muti.
Après avoir remporté divers concours, il entre en 1999 au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans la classe de Jacques Rouvier où il obtient le diplôme de formation supérieure avec mention très bien.
En 2002, David Fray est admis en cycle de perfectionnement — de nouveau chez Jacques Rouvier — puis en formation supérieure de musique de chambre — dans la classe de Christian Ivaldi et de Claire Désert. (WebSite)

David Fray revenant à son cher Jean-Sébastien Bach nous convie à un voyage salutairement personnel. Ses Variations Goldberg ne ressemblent guère à d’autres, leur esthétique romantisante dévoile surtout au fil de l’écoute une volonté chez le pianiste français de libérer la perfection architecturale des trente-deux numéros, en osant des contrastes forts de tempos, d’accents, de phrasés, que l’on imaginerait même parfois davantage en phase avec des œuvres d’âges ultérieurs. Ici, chaque variation s’inscrit réellement dans un tout, mais reste toujours un tout, également. David Fray joue constamment sur cette tension entre le plaisir presque fugace de l’instant et la résolution finale, l’infini, d’autant qu’il cherche aussi à identifier un caractère, un sentiment, dans chacun des numéros, n’hésitant pas à nous emmener loin dans les divagations expressives qu’aura tentées ici plus qu’ailleurs le Cantor de Leipzig. Une vision riche et passionnante, qui entrera sans nul doute en résonance avec les propres humeurs, mobiles et changeantes, de l’auditeur.
Il faut souligner que cette interprétation se double d’un jeu de piano étonnant de précision, dans les attaques, les articulations, par exemple dans les Var. 26, aérienne, ou 29, particulièrement agile, pour ne prendre que deux exemples – il y en a de très nombreux autres, la Fughetta de la Var. 10, ou la Var. 8, avec ses différences nettes d’articulation entre exposé et reprise ainsi que ses très subtiles et légères accélérations. Les polyphonies si denses et complexes du Cantor de Leipzig rayonnent en tous points. Les carrures rythmiques s’imaginent plus variées aussi, comme si David Fray souhaitait aussi déceler partout la danse, un peu à la manière d’un Scarlatti dans ses 30 Essercizi per gravicembalo, ou révéler plus simplement le fort esprit d’improvisation qui put guider la composition. Parfaitement inhabituelle, la longue résonance entre le Quodlibet final et le retour de l’Aria convainc de la grande singularité de cette nouvelle version des Variations Goldberg, réalisée à Barbazan-Debat au début du mois de juin 2021 non loin du Parc national des Pyrénées, et magnifiée par l’envoûtante prise de son de Jean-Marc Laisné. © Pierre-Yves Lascar/Qobuz



181105115833419340.gif

jyf0.jpg

Label : Erato
Parution: 26/11/2021
Codec: Free Lossless Audio Codec (FLAC)
Channels: Stereo / 96000 HZ / 24 Bit
Bitrate : 1984 kbps
Durée: 01:27:30
Pistes: 32
Fichiers: 34
Total Size : 1.36 Go
Inclus : Cover, Booklet

161207023836996301.jpg 170815021051437205.gif

mini_200407122746756772.png
Spectrogramme

------------------------------------------------------



------------------------------------------------------

Commentaires

Derniers commentaires

  • utilisateur

     Guilie

    33.86To - 27.40To

    Ajouté par Guilie il y a 6 jours

    merci pour le partage
  • utilisateur

     Miaou

    30.38To - 19.26To

    Ajouté par Miaou il y a 6 jours

    Merci à toi pour ce disque en [24-96] !
  • utilisateur

     Supernanard

    527.58To - 22.97To

    Ajouté par Supernanard il y a 7 jours

    Un grand merci !